MEDIAS

Presse

En l'absence d'eléments matériels probants corroborants les déclarations des enquêteurs et leur rapport, le Tribunal correctionnel d'Avignon relaxait  à l'audience du lundi 7 octobre le prévenu des faits qui lui étaient reprochés.Cette décision était donc rendue en total respect avec le principe de la présomption d'innocence et du doute devant profiter au prévenu.

[Consulter la page]